Dreams Have a Language

« C’est l’histoire d’un musée au Luxembourg où des visiteurs ne se contenteraient pas de regarder poliment les œuvres, mais décideraient sur un coup de tête de tester pendant quelques minutes un décollement du monde : un voyage retransmis, des corps fragmentés, flottants. Puis un film, le début d’une autre histoire. » Sylvie Blocher

#22

Mudam Luxembourg, parc Dräi Eechelen, jeudi 19 mars 2015

L’une des caractéristiques du film Dreams Have a Language sera notamment l’importance donnée aux vues aériennes réalisées autour du Mudam Luxembourg. Grâce à deux drones, Sylvie Blocher et Donato Rotunno ont ainsi la possibilité d’obtenir des points de vue et des perspectives tout à fait inédits. En multipliant ainsi les procédés et dispositifs de capture d’images, les deux réalisateurs donnent à leur projet une dimension expérimentale, tout en appréhendant ces nouveaux outils techniques avec la rigueur et la poésie qui leur sont propres.

À l’intérieur du musée, l’une des actrices patiente avant de rejoindre l’équipe à l’extérieur qui se prépare à filmer, toujours à l’aide des drones, une scène primordiale du film : une échappée.

#21

Mudam Luxembourg, parc Dräi Eechelen, mercredi 18 mars 2015

C’est en extérieur, dans le parc Dräi Eechelen qui entourne le Mudam Luxembourg, que la troisième journée de tournage débute. De l’autre coté des ruines et des rives de Clausen, les toits de la ville haute se détachent sur un ciel bleu azur, donnant ainsi à l’équipe l’occasion de travailler dans des conditions optimales. Tourner en extérieur était primordial pour Sylvie Blocher et Donato Rotunno. En effet, le contraste entre les scènes tournées en intérieur et celles tournées en extérieur n’en sera que plus percutant.

Le Mudam Luxembourg, par son architecture singulière de verre et de pierre dorée, ainsi que les ruines de la forteresse, sur lesquelles le Mudam a été construit, avec leurs dédales d’angles et de recoins, sont aussi une des sources d’inspiration des deux réalisateurs.

Suivez le tournage au jour le jour dans le Carnet de vol